La Cyclanthère (Cyclanthera pedata) est une plante potagère étonnante qui saura enchanter les cucurbitophiles et amateurs de plantes rares, ainsi que les jardiniers et cuisiniers amateurs de goûts nouveaux ! Originaire de la cordillère des Andes, cette cucurbitacée étrange est cultivée principalement pour ses fruits, consommés comme légumes. Mais les usages médicinaux de ce petit fruit extraordinaire sont également nombreux.

Cyclanthera pedata, une curiosité pour votre potager (1)

Histoire et botanique de cette curiosité végétale !

Cyclanthera pedata est une plante grimpante qui peut atteindre 5 mètres de long et parfois beaucoup plus. Elle est dotée de vrilles et de superbes feuilles palmées. C’est une plante principalement cultivée dans les régions tropicales d’Amérique latine. Elle est connue au Pérou sous le nom de caigua, mais on la retrouve sous beaucoup d’autres noms : Achocha, Achokcha, Caihua, Caygua, Cayua, Korila etc.

La recherche botanique et archéologique montre que Cyclanthera pedata est une plante domestiquée dans un premier temps au Pérou. En effet, des céramiques antiques du Pérou démontrent que sa culture et sa domestication remontent au 3e siècle. Sa culture se propage ensuite en Colombie, en Équateur et en Bolivie pour se diffuser dans l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. Elle se retrouve aujourd’hui en Chine et dans l’Himalaya dans le Nord-Est de l’Inde, au Népal et au Bhoutan.

La première description botanique de la plante est due à l’explorateur, botaniste, géographe et astronome français Louis Éconches Feuillée, qui la découverte lors d’un de ses voyages puis officiellement décrit en 1714 sous le nom de Momordica fructu striato laevi.

Cyclanthera pedata, une curiosité pour votre potager (1)

La Cyclanthère, une plante alimentaire et médicinale !

Les fruits sont consommés comme légume cuits, en salade ou conservés dans de la saumure (pickles). Le goût des fruits mûrs, plus fin que celui d’autres cucurbitacées, est entre celui du concombre et du poivron. Les jeunes pousses (germes et feuilles) sont aussi consommées crues, ce sont des légumes-feuilles. Dans certains cas, les fruits verts (avant maturité) ont l’aspect et le goût de jeunes concombres, qu’ils peuvent remplacer en cuisine, bien qu’ils ne soient jamais croquants ; ils peuvent être consommés crus ou cuits.

Lorsqu’ils sont mûrs, ils doivent être cuisinés. La large cavité dans laquelle se trouvent les graines peut être évidée et farcie de viande hachée ou de légumes. On les cuit au four à l’instar des poivrons farcis, leur saveur rappelle alors celle de l’artichaut. Au Bhoutan, les fruits, coupés en deux dans le sens de la longueur, sont cuisinés avec des piments et du fromage local. Ce plat est appelé datsi ou olochoto datsi.

Au Pérou, la médecine traditionnelle accorde de nombreux effets à cette plante dont elle utilise tous les organes (fruits, graines, feuilles…),même les racines sont utilisées au Pérou pour nettoyer les dents. Attention, toutes les informations apportées ici le sont à titre indicatif seulement, merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.

Cyclanthera pedata, une curiosité pour votre potager (2)

Comment semer et cultiver la Cyclanthère au potager ?

De culture très facile, les Cyclanthères se sèment en même temps que les concombres vers le mois de mai lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Cette plante annuelle à une croissance très rapide, il faut donc prévoir un support adaptée (grillage par exemple). Choisissez une exposition ensoleillée et arrosez régulièrement lors de sa croissance.

Le cycle de production dure environ 5 mois : 100 jours de croissance et 50 jours de récolte de la production. La récolte débute de 70 à 90 jours après le semis pour les fruits verts (jeunes) et de 100 à 120 jours pour les fruits mûrs. Dans de bonnes conditions, le rendement en fruits verts peut atteindre environ 2,5 kg/m². Si vous souhaitez cultiver cette plante potagère insolite chez vous, sachez que nous en proposons à la vente, cliquez-ici : Acheter des graines de Cyclanthera pedata !

Written by Lucas

4 Comments

Isabelle du Boucher

Bonjour ! Cette plante a l’air très intéressante, mais vous ne parlez pas de ses conditions de culture, climat, résistance aux gelées par exemple. Merci pour les précisions que vous voudrez bien apporter. :-)

Reply
Lucas

Bonjour Isabelle, cette plante ne supporte pas les gelées, mais ce n’est pas un problème…elle se cultive comme une plante annuelle. Un peu de la même manière que les concombres :)

Reply
Beroul

A regarder de plus prés, espèce qui n’ a encore rien a faire sur notre territoire, succeptible de créer des maladies cryptogamique donc … moi je m’ abstient !!! cf wikipédia …

Reply
Lucas

Merci pour votre commentaire Beroul. Si, je suis votre point de vue, vous suggérez qu’il faut arrêter de cultiver les tomates, les pommes de terre, les poivrons, les piments, les haricots …sur notre territoire ? La liste des plantes potagères originaire d’autres continents que le notre est très longue !

Reply

Répondre à Beroul Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>